No 389/02
Marie Curie
1867 - 1934
physicienne, chimiste

Marie Curie et d’autres savants estimaient que les recherches
sur le radium étaient très importantes, parce qu’il était lumineux
sans aucune source de lumière.Le radium était extrait en très
petite quantité de la pechblende (oxyde naturel d’uranium).
Ce qui permit aussi la découverte de la radioactivité. La notoriété
de Marie Curie à Paris était tout sauf évidente ! Malgré qu’elle ait
été couronnée par un Prix Nobel de Physique et un Prix Nobel
de chimie, 84 académiciens lui refusèrent l’entrée à
l’Académie française.!


No 391/02
Thalès de Milet
env. 624 – 546 av. J.C.
philosophe, mathématicien, astronome

Le nom de Thalès nous rappelle bien évidemment son théorème.
Mais Thalès a également prédit une éclipse solaire. Une autre
anecdote: on lui rappelait, en plaisantant, que sa philosophie de
l’enrichirait point !
Et pourtant son observation des étoiles lui permit de calculer
qu’une certaine année bénéficierait d’une très bonne récolte
d’olives. Il décida alors de racheter tous les pressoirs à huile
de la région et, l’automne venu, lors de la récolte extraordinairement
bénéfique, il fit des affaires d’or en louant tous les pressoirs,
puisqu’il en était l’unique propriétaire.


No 398/03
Anaximandre de Milet
env. 610 – 547 av. J.C.
philosophe naturaliste

Anaximandre considérait l’univers comme infini "apeiron" fut le
premier à représenter la terresousforme d’un cylindre flottant.
Il pensait que les étoiles provenaient de petits feux traversant
l’atmosphère.


No 399/03
Leucippe d’Abdera
env. 450 av. J.C.
philosophe naturaliste

Leucippe, tout comme Démocrite, fut le premier philosophe
qui soutint la théorie atomiste: il n’y a que des atomes et
autour d’eux est le vide.



No 392/03
Démocrite d’ Abdera
env. 460 – 370 av. J.C.

Déocrite tout comme Leucippe, était un atomiste sachant
expliquer pourquoi on peut manger une pomme.
Il donnait des formes spécifiques aux atomes. Le feu et l’âme
avaient des atomes ronds et de petits crochets. D’autres atomes
étaient carrés, etc…
C’est lui aussi qui définit la voie lactée, la différenciant
ainsi du lait de Héra.


No 390/02
Pythagore de Samos
576 – 496 av. J.C.
mathématicien

Il faut se représenter le théorème Pythagore. Je suis fasciné
par cette forme superbe et j’ai décidé de la dessiner en
l’associant au triangle magique du nombre 10.


Heraklit von Ephesos
Le texte français suit prochainement



Parmenides von Elea
Le texte français suit prochainement


No 400/03
Zenon d’ Elea
env. 490 – 430 av. J.C.
philosophe

Pour défendre son maître Parménide, Zenon développa quelques
paradoxes.
Un des paradoxes "la flèche vole et est immobile" parce qu’elle
n’est ni à l’endroit où elle se trouve (puisqu’elle est en mouvement)
et ni à l’endroit où elle n’est pas encore (puisqu’elle n’y est pas).
Un autre paradoxe en rapport avec le mouvement «Achille ne rattrape
pas la tortue». Achille ne peut rattraper la tortue. En effet, même
s’il court dix fois plus vite que la tortue, quand Achille arrive au point d
e départ de la tortue, celle-ci s’est déjà déplacée un petit peu
et ainsi de suite…


No 393/03
Euclide d‘ Alexandria
Env. 365 300 av. J.-C.
mathematicien

Euclide a marqué pendant des siècles les principes de la géométrie.
Deux parallèles ne se touchent jamais, même pas à l’infini.


No 397/03
Archimede de Syrakus
env. 287 – 212 av. J.C.
-mathématicien, physicien

Outre son fameux "eurêka", calcula la sphère dans le cylindre,
définit l’heptagone et, se basant sur son invention du levier et
du moufle, il aurait dit «donnez-moi un point d’appui et je vous
soulèverai le monde». On prétend aussi qu’il construisit des
miroirs ardents susceptibles de bouter le feu aux voiles des
vaisseaux ennemis.


No 395/03
Eratosthène d’ Alexandria
env. 275 – 195 av. J.C.
mathématicien, astrologue

Eratosthène a calculé la circonférence exacte de la terre. Il observa qu’à une certaine
époque de l’année, qu’un pieu planté à Cyrène ne faisait aucune ombre, contrairement
au pieu planté à Alexandrie. Il calcula la distance entre les deux pieux. Sachant que
les rayons du soleil tombe presque perpendiculairement sur la terre, Eratosthène
calcula l’angle de l’ombre à Alexandrie, env. 7° et établit la longueur du méridien
en évaluant la distance par rapport à 360°.


No 396/03
Claudius Ptoleméé
env. 100 -178 ap. J.C.
astronome, astrologue

Ptoleméé définit la terre comme un disque fixe au centre de l’univers.
Pour contourner les contradictions de sa théorie avec l’observation
du mouvement des planètes, il développa un système cosmologique
apte à rendre compte des mouvements astronomiques par une
combinaison de mouvements circulaires. Ses théories restèrent
valables jusqu’à Copernic et encore après. Ptolémée est également
considéré comme le fondateur de l’astrologie moderne.


Kopernikus
Le texte français suit prochainement


No 404/03
Johannes Kepler
env. 1571 – 1630
theologien, astrologue, mathématicien

Kepler était partisan du système héliocentrique de Copernic.
Assistant de Tycho Brahe, il découvrit les lois du mouvement
des planètes. Kepler attribua a chaque planète une place
harmonieuse dans le système.


Francis Bacon
Le texte français suit prochainement


No 394/02
Galileo Galilée
1564 – 1642
mathématicien, physicien

Illustration de la loi sur la chute des corps dans le vide.
Il paraîtrait que Galilée la prouva depuis le haut de la tour penchée
de Pise. Ici se pose également la question de la loi sur la chute
des corps dans le vide adaptée à une plume ou une balle de plomb.


No. 403/03
Isaac Newton
env. 1643 – 1727
mathématicien

Newton considérait l’assimilation de son calcul infinitésimal à
la géométrie euclidienne comme très importante. Il se passionnait
également pour l’alchimie, pourtant aucun écrit n’a été publié. 
Ses écrits seraient déposés dans le fameux coffre newtonien.
Il n’a pu calculer exactement l’apogée de la course de la lune.
Pour corriger ses calculs, il utilisa "le facteur 2", facteur que
ses biographes qualifièrent de "tour de passe-passe".


No 402/03
René Descartes
1596 – 1650
philosophe, mathématicien

Le tableau reproduit les univers sous formes de spirales, qui
ne peuvent être croisées que par des comètes. Descartes a dégagé
les lois de la réfraction de la couleur; il s’enrôla dans l’armée.
Tout ça au nom de Dieu.


Albert Einstein
Le texte français suit prochainement


Mileva Maric
Le texte français suit prochainement


Lise Meitner
Le texte français suit prochainement


No 401/03
Max von Laue
1879 – 1960
physicien

En 1912,  Max von Laue découvrit la diffraction des rayons X par
les cristaux, qui permit de déterminer la structure des milieux cristallisés.
La même expérience avec des cristaux de sulfate de cuivre échoua.
Prix Nobel de physique 1914


Home